Festival d'épouvantails

                 Chapeau, les artistes!

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce festival a suscité des vocations :  29 épouvantails ont envahi les cours et les jardins du village, devenu un véritable objet de curiosité!

 

 

 

Leurs auteurs, les tous jeunes comme les adultes,  méritent nos plus vives félicitations : ils ont rivalisé d’inventivité, pour attirer nos regards et réveiller notre imaginaire ! Matériaux improbables, fabrications de haute voltige, idées insolites,… ont forgé le caractère unique de chaque création. Et ce fut un véritable régal d’avancer de surprise en surprise, pour découvrir ces naïfs monuments de poésie, de fantaisie et d’humour.

Quel dommage que des vents violents soient venus maltraiter nos compagnons de paille : les plus fragiles n’y ont malheureusement pas bien résisté… En reconnaissance du travail accompli, ils n’ont pas été écartés de la compétition.

 

Le Jury a fait le tour du village samedi 25 mars.

Et vous aviez jusqu’au 9 avril pour départager nos artistes (en exprimant votre avis sur les grilles de sondage).

 

Le palmarès




Par 227 voix,

la Paille d’Or du Public revient à l’épouvantail n°23,
si touchant avec sa bille de clown et son côté enfantin
.

 

 

 

 



Le Jury a, quant à lui, décerné sa Paille d’Or
à la ravissante "Huguette", l’épouvantail n°3,  
tout en délicatesse diablement féminine.

 

 

 

 

 


Une mention spéciale pour "Totoche"
l’épouvantail n°1, l’œuvre collective des enfants
qui fréquentent le "Périscolaire", 
associés à l'aventure grâce à leurs animateurs.

 

Haut de page 

La remise des Prix: tous gagnants!

La remise des prix s'est déroulée à l'occasion du vin d'honneur du 8 mai.
La Paille d'Or du Jury a été remise à Madame Edith Piat pour sa belle "Huguette".
Et la jeune Coleene Savry-Duval (à peine 10ans) qui avait réalisé l'adorable petit clown, a reçu la Paille d'Or du Public.

Tous les candidats présents ont reçu un petit «Prix de sympathie». Car sans la participation de chacun, les retombées inattendues de ce Festival n’auraient pas existé. Et la nécessité de faire des choix ne pouvait pas annuler la valeur des créations non retenues!

Monsieur Maurice Lenoir a rajouté un brin de fantaisie et une bonne dose d'humour à ce moment particulièrement joyeux: il a, pour l'occasion, endossé le costume de son épouvantail. Génial renversement des rôles!

Argilly Festival d'épouvantails
Haut de page

Un succès d’estime

L’équipe municipale remercie chaleureusement toutes les familles, adultes et enfants, qui se sont investis dans ces créations.
Car ce qui fut au départ conçu comme un simple divertissement, s’est avéré être une belle occasion de promouvoir notre village.
Les épouvantails ont attiré à Argilly des visiteurs, curieux et amusés.
Et durant les deux semaines du sondage, notre site web a reçu 1685 visites (soit une augmentation du taux de fréquentation habituelle d’environ 400%).
Moins d’un tiers des internautes étaient argilliens. Nos épouvantails ont surtout fait sourire les Parisiens, les Dijonnais, et les Bisontins.
Et sans dresser une liste exhaustive, sachez qu’ils ont aussi été admirés aux quatre coins de la France, dans toute l’Europe, au Brésil, aux USA,… et même à Katmandou !

Haut de page

                    Ils étaient en compétition

Numéro 1
   
Numéro 2
   
Numéro 3
 

 

Numéro 4
   
Numéro 5
   
Numéro 6
   
Numéro 7
   
Numéro 8
   
Numéro 9
   
  
Numéro 10
   
  
Numéro 11
 
  
Numéro 12
   

  Numéro 13

   
Numéro 14
   
Numéro 15
   
Numéro 16
   
  
Numéro 17
   
Numéro 18
   
Numéro 19
   
Numéro 20
   
Numéro 21
   
Numéro 22
 

 

Numéro 23
   

Numéro 24
   
Numéro 25
   
Numéro 26
Numéro 27
   
 
Numéro 28
   
Numéro 29
   

 

Haut de page

 

 Dernière mise à jour: 12/05/2017