Saison 2019/2020

Tas de bois ou travail d'artiste?

 

Coupes 2019 2020

Cliquez sur les photos pour obtenir le règlement la parcelle correspondante

  • Argilly- Parcelle 1












- petites futaies désignées à la peinture orange et taillis des cloisonnements d’exploitation (largeur de 4 m) matérialisés à la peinture rose
- délai d’exploitation : avant le 15 avril 2020
- enlèvement sur sol portant: jusqu'au 15 octobre 2020 

  • Argilly- Parcelle 6

 

 

 

 

 

 

 

 


- petites futaies (perches) désignées par 2 traits obliques à la peinture orange
- délai d’exploitation : avant le 15 mars 2020
- enlèvement sur sol portant: jusqu'au 15 octobre 2020

  • Argilly- Parcelle 33








 

 

- houppiers de chênes et houppiers de trembles (solde)
- délai d’exploitation : avant le 15 avril 2020
- enlèvement sur sol portant: jusqu'au 15 octobre 2020

  • Argilly- Parcelle 34

 

 

 

 

 

- petites futaies désignées à la peinture orange
- délai d’exploitation : avant le 15 avril 2020
- enlèvement sur sol portant: jusqu'au 15 octobre 2020

  • Argilly- Parcelle 35


 

 

 

 

 

 

- houppiers de chênes
- délai d’exploitation : avant le 15 avril 2020
- enlèvement sur sol portant: jusqu'au 31 août 2020

  • Argilly- Parcelle 25 (solde)

- petites futaies désignées à la peinture orange et taillis des cloisonnements d’exploitation (largeur de 4 m) matérialisés à la peinture rose
- délai d’exploitation : avant le 15 avril 2020
- enlèvement sur sol portant: jusqu'au 15 octobre 2020

 

  • Antilly- Parcelle 10


- houppiers de chênes et petites futaies (aulnes)
désignées à la peinture orange
-
façonnage et abattage:   avant le 15 février 2020
(à cause d'un nid de rapace sur un chêne avec possibilité de nidification)
- enlèvement sur sol portant:  
du 1er juillet 2020 au 31 août  2020

(en raison de travaux prévus en septembre 2020)

Plans des forêts d'Argilly et d'Antilly

Argilly Plan de la forêt

Antilly - Plan de la forêtHaut de page

 Mesures à respecter

Dans un souci de respect de l'environnement et de gestion durable de la forêt, l'affouagiste est tenu de respecter les mesures prévues par le Règlement National d’Exploitation Forestière. 

Protéger la forêt (peuplements, sols, infrastructures)
L’affouagiste doit respecter les jeunes bois, les plants et semis en se conformant strictement aux prescriptions particulières de la coupe d’affouage et du présent règlement.

Il doit impérativement:
- respecter les tiges marquées en réserve: ne pas les couper, ne pas les abîmer au cours de l’exploitation, ne pas asseoir les piles de bois dessus
- ne pas déposer les branches sur des jeunes bois, semis ou plants
- ne pas couper les brins de lierre entourant les arbres
- respecter les arbres creux ou morts laissés par les forestiers en faveur des oiseaux et des insectes
- ne pas brûler les rémanents.

L’affouagiste est tenu de respecter toutes les tiges réservées et doit leur éviter tout dommage. Lorsque des tiges réservées sont renversées, blessées ou endommagées du fait de l’exploitation du bois de chauffage, l’affouagiste paie une indemnité en réparation du dommage subi.

Il doit maintenir libres les lignes de parcelles, les fossés, et tout ouvrage d’écoulement des eaux, en enlevant au fur et à mesure les bois, rémanents et tous matériaux qui y seraient tombés du fait de l’exploitation.

Dans le peuplement, le débardage s’opère en utilisant les cloisonnements d’exploitation, les pistes et les itinéraires prévus à cet effet. Par mesure de protection des sols et des peuplements, il est interdit de faire circuler des véhicules en dehors de ces itinéraires. D’autre part il convient d’utiliser le matériel adapté aux conditions locales (portance du sol notamment). 

Préserver la qualité de l’eau et des zones humides
Les engins et véhicules ne sont pas autorisés à franchir les cours d’eau (Code de l’Environnement): ils doivent impérativement emprunter les ponts et ouvrages mis en place à cette fin.
Les bois ne doivent pas être façonnés dans le lit des cours d’eau, même intermittents.
De même aucun produit, ni même de la terre, ne doivent y être déversés.

Les périmètres de captage et les zones humides indiqués aux clauses particulières de la coupe doivent faire l’objet de précautions particulières: abattage directionnel et consignes strictes de débardage. 

Utiliser des biolubrifiants
Dans le cadre de la politique environnementale forestière, il y a obligation d'utiliser des lubrifiants biodégradables répondant à l’écolabel européen. 

Propreté des lieux
L’utilisation de pneumatiques et carburants pour allumer des feux est interdite.

Tous les objets doivent être ramassés: verre, plastique, carton, conserve, ficelle… afin de laisser le peuplement propre. 

Respecter les personnes et les biens
L’affouagiste est responsable civilement de tous dommages causés à autrui.

Il exerce son activité en forêt sous sa seule responsabilité et est pénalement responsable des infractions commises.

La forêt étant un espace ouvert, l’affouagiste, dans le cadre de son activité doit prendre toute mesure de sécurité vis-à-vis des tiers.

Haut de page

 

Conseils et mesures de sécurité

 
AFFOUAGISTES, VOUS INTERVENEZ EN FORET….
PENSEZ A VOTRE SECURITE ET A CELLES DES AUTRES

Vous allez travailler en forêt.
L’exploitation forestière est une activité dangereuse. Elle exige un réel savoir-faire et des équipements adaptés.

Des accidents fréquents
Les accidents liés à l’exploitation (et à l’enlèvement) des bois, sont une réalité. Ils sont fréquents et souvent graves:

 CHOCS                      30%  JAMBES et  PIEDS  28%
 CHUTES                    20%  BRAS et MAINS      29%
 EFFORT MUSCULAIRE 18%  TETE                      10%
 COUPURES                10%  YEUX                      8%
Sources : statistiques des salariés déclarés à la MSA – Lorraine
 

Equipements de sécurité
Pour les professionnels, la réglementation impose le port des équipements de protection individuelle suivants:
- casque forestier
- gants adaptés
- pantalon anti-coupure
- chaussures ou bottes de sécurité
Le matériel utilisé doit répondre à la conformité européenne (CE).

Parce que l'enlèvement de l’affouage présente les mêmes risques, il est obligatoire pour les affouagistes d’adopter les mêmes équipements.

Mesures de prévention

 

MUNISSEZ-VOUS D’UNE TROUSSE DE SECOURS DE 1ère URGENCE

 

● Ne partez jamais seul sur un chantier, préférez le travail en équipe.
● Informez toujours votre entourage du lieu précis de votre travail.
● Placez, dès votre arrivée sur site, votre véhicule en position de départ.
● Laissez la voie d’accès au chantier libre.
● Ne travaillez pas par grand vent: le risque de chute de branches est important.
● Faites intervenir un professionnel de l’exploitation en cas de dangerosité.

En cas d'accident

     


Le message d’appel devra préciser :
- le lieu exact de l’accident
- le point de rencontre avec les secours
- la nature de l’accident
- la nature des lésions constatées
- toute situation particulière qu’il paraît utile de signaler

Ne jamais raccrocher le premier.

Haut de page 

 Pour les curieux:  un usage à redécouvrir

Sous l'effet conjugué du coût exorbitant de l'énergie et des meilleurs rendements des systèmes de chauffage au bois, l'affouage revient à l'honneur dans les communes forestières. Pour ceux qui seraient tentés de s'y mettre, voici brossée à grands traits, l'esquisse d'une activité à redécouvrir.

Suivant une pratique séculaire, la commune d'Argilly accorde à ses habitants le droit de pratiquer des coupes, dans la forêt communale.
Chaque année, le conseil municipal détermine les parcelles affectées à l'affouage, pour lesquelles l'ONF délivre un permis d'exploiter.

Réservées au bois de chauffage, à raison d'un lot par foyer, ces coupes sont destinées à couvrir des besoins domestiques.

Les affouagistes s'acquittent d'une taxe, d'un montant modeste qui ne compense que de façon très symbolique le manque à gagner sur les recettes de la forêt communale (20 € en 2017/2018).

Les coupes se déroulent conformément à un règlement établi par l'ONF.
"Faire le bois" comme on dit ici, est une activité à risque, et la sécurité des personnes passe avant toute chose. Le règlement conseille vivement aux affouagistes de suivre la réglementation qui s'impose aux professionnels.
Ce document encadre également l'exploitation et le débardage afin de protéger la nature.

Le déroulement des chantiers s'effectue sous la surveillance des agents de l'ONF et des garants désignés par le conseil municipal.

Haut de page

 

 Dernière mise à jour: 25/09/2020